Plusieurs de mes clients m’ont demandé mon avis sur le BodyPump convaincu qu’il s’agissait d’un excellent programme de fitness. Plutôt que de répondre : «  c’est bidon » j’ai pris le partie d’étayer mon propos en vous proposant de découvrir les résultats d’une étude menée par des chercheurs de l’Université de Sao Paolo au Brésil.

Je peux comprendre que l’on puisse s’intéresser à un programme de fitness en groupe pour son aspect motivant. Et lorsque vous lisez sur le site de référence du bodypump qu’il permet à un individu de brûler de 560 à 1000 calories en une heure vous pensez avoir trouver l’arme absolue pour perdre du poids et transformer votre corps !

Nous allons donc approfondir le sujet par le biais d’une étude menée sur une population de femmes sédentaires qui est le groupe le plus suceptible de céder aux sirènes du BodyPump.

Vous avez des courbatures après vos séances de BodyPump : Les courbatures n’ont pas forcement de lien avec l’efficacité d’un programme !

Le contenu d’une séance de BodyPump :

Une séance de BodyPump est composée de mouvements de musculation ( souvent exécutés en amplitude partielle ! ) rythmés sur de la musique.

Les exercices proposés sont le squat, le rowing, les mouvements de développé et de curl effectués avec des charges relativement légères sur de longues séries.

L’étude scientifique du BodyPump :

Pour l’étude, les sujets ont participé à deux sessions de BodyPump hebdomadaires sur une durée de 12 semaines. Dix-neuf femmes sans expérience et en bonne santé ont été sélectionnés.
Les chercheurs ont cherché à mesurer le recrutement neuromusculaire, l’action sur le métabolisme, et les effets sur la capacité aérobie du BodyPump.

Les mesures suivantes ont été prises au début et à la fin de l’étude:

  • La force maximale (4 répétitions squat)
  • La résistance à la lactatémie (endurance )
  • La vitesse max aérobie
  • La répartition de la masse maigre et de la masse grasse
  • La Fréquence cardiaque au repos

Pendant toute la durée de l’étude, les sujets ont suivi la même routine de BodyPump dirigée par le même coach. Le poids initialement utilisé était de 10% de leur répétition max au squat. Ce poids a été augmenté de 5% toutes les deux semaines.

Résultats de l’étude BodyPump :

  • Aucune modification de la masse corporelle et la masse grasse
  • Aucun changement dans l’apparition de l’accumulation de lactate dans le sang
  • Aucun changement de la vitesse maximale aérobie
  • Amélioration de 33% de la force au squat
  • Amélioration de l’efficacité neuromusculaire
  • Diminution de la fréquence cardiaque au repos

Les chercheurs ont donc conclu que le programme de fitness BODYPUMP est efficace pour augmenter la force musculaire chez un sujet sédentaire et débutant. Mais, il est absolument inefficace pour perdre de la masse grasse et construire du muscle !
Cependant, bien que les sujets ne montrent pas d’améliorations métaboliques et cardiovasculaires, la fréquence cardiaque au repos diminue. Ceci peut s’expliquer par la grande implication des membres inférieurs dans une séance de BodyPump.

Ma conclusion sur le BodyPump :

Pour une femme sans aucune expérience en sport et qui cherche à débuter le fitness, le BodyPump pourrait être une porte d’entrée. Cependant la science montre que cette méthode à ses limites et qu’elle est totalement inefficace pour transformer son corps.

Si vous débutez en fitness , vous pourrez commencer par un cycle de BodyPump de 7 semaines maximum. Après quoi, vous perdrez votre temps ! En effet, le corps humain s’adapte rapidement et l’intensité des séances de BodyPump ne permet pas d’évolution suffisante pour bousculer votre métabolisme !

Si vous voulez progresser vous devriez envisager de suivre un programme de musculation adapté aux femmes !

CategoryFITNESS
  1. mai 29, 2016

    Raison pour laquelle les exercices, le programme de bodypump change à intervalle régulier, tous les 3 mois il me semble pour stresser à nouveau les muscles. Actuellement le programme en est à sa 98eme édition. Votre étude prends en compte qu’une édition, et c’est normal qu’au bout d’un certain temps le corps s’y habitue.. il en est exactement de même pour le bodybuilding, voila pourquoi il faut changer régulièrement ses exercices.. ce que fait exactement le bodypump. Alors avant de faire des études bidons et de raconter des bêtises, intéressez vous à l’intégralité de la philosophie du bodypump et du bodybuilding….

    De plus il est évident que pour fabriquer de la masse musculaire il faut des charges lourdes, et le bodypump n’est pas dédié à ça mais plutôt à tonifier, améliorer l’endurance musculaire et cardiaque, ce que prouve exactement cette étude.

    J’execute mon bodypump une fois par semaine avec côté un programme de musculation intense. Les effets sont la. Le bodypump améliore mon endurance musculaire, ce qui me permet de tenir plus longtemps sur des séries de musculation

  2. juillet 8, 2016

    Vous oubliez de préciser que les séances de body pump sont programmées sur base de chorégraphies proposées sur un programme trimestriel. Après 2 mois le coach passe alors à un mois composés de chorégraphies mixées des anciennes. Ces changements permettent donc au corps de ne pas s’habituer aux mêmes exercices. Il est clair que si vous voulez que votre corps change, il faut diversifier les entraînements !

  3. juillet 8, 2016

    Bonjour,

    Très intéressant.

    Quelles sont les références de l’étude nommée, svp ?

    Merci

  4. juillet 8, 2016

    il est évident que je ne suis pas sensible à l’argument peu étayé « d’étude bidon » mais en tant que coach sportif diplômé d’état j’ai beaucoup de mal avec une franchise qui vend des programmes ou les mouvements sont réalisés en amplitude partiel et qui promet monts et merveilles…
    pour l’étude voici le lien pour les anglophones ; http://journals.lww.com/nsca-jscr/Abstract/2011/12000/Improvements_in_Metabolic_and_Neuromuscular.26.aspx

    Notez tout de même que mon article n’est pas à charge puisque j’évoque également les points positifs prise de force est

  5. juillet 9, 2016

    Selon moi, le Pump n’est pas un programme de fitness mais bien un cours collectif parmi d’autres, qui peut être utilisé, avec d’autres types d’exercices, dans un programme complet de fitness.
    Si l’on considère le Pump comme « programme de fitness » à part entière, oui, c’est bidon.
    Si l’on considère le Pump comme un cours « isolé » dont le but premier est le renforcement musculaire, je trouve (personnellement) qu’il fait assez bien son travail.
    Maintenant, on est d’accord, le Pump est une « marque déposée » par LesMills, les arguments que l’on peut retrouver sur le site officiel sont de ce fait subjectifs, orientés et donc très sûrement exagérés, comme tout produit commercial, hélas…

    Les conclusions de l’étude ne m’étonnent pas (ou presque). Le but premier du Body Pump est le renforcement musculaire, pas la cardio. Le fait de faire de grandes séries de petits poids permet d’améliorer son endurance musculaire sans prendre trop en volume (par contre, j’aurais cru que les sujets de l’étude auraient pris de la masse musculaire…).
    Si l’on se borne aux cours collectifs LesMills, chacun (Pump, Attack, Combat, RPM, Balance…) a sa « spécialité » et ils sont complémentaires entre eux.
    Par exemple, j’aime beaucoup le RPM pour le cardio mais j’ai besoin de Pump pour travailler mon musculaire sur l’ensemble du corps.
    Perdre des calories, c’est une chose. Améliorer son cardio, prendre de la masse, du volume musculaire ou encore perdre du poids en sont d’autres.
    Non, le Pump n’est pas bidon mais il faut savoir ce que l’on en attend.

    Et c’est bien là qu’entre en jeu le rôle du coach sportif: écouter le « client », comprendre ses attentes. En fonction de celles-ci, établir un programme de fitness complet qui peut inclure (ou pas) un ou plusieurs cours collectifs mais aussi d’autres exercices adaptés aux objectifs de son élève. Le suivre sur une certaine durée et ajuster régulièrement le programme en fonction de l’évolution de l’élève.

    Le coach sportif, c’est du « personnalisé » et c’est là sa grande force et son importance.

  6. juillet 9, 2016

    Même si les chorégraphie changent, le temps de travail, les mouvements et l amplitude, ainsi que la charge ne gare pas ou très peu pour obtenir des modifications musculaires. Je fais du pump depuis des années et cela n a plus aucun effet. Je suis complètement d accord avec cet article et pas besoin d étude pour s en rendre compte.

  7. juillet 10, 2016

    Quelle barre de rire à lire cet article.
    J’ai hâte de retrouver votre programme (holifit) à tout ces 20 millions de personnes qui font du Body Pump chaque semaine. Ces évidents, nous forçons ces gens à faire ce type d’entraînement….
    Qui êtes vous?
    Quelles sont vos références ?
    Développez votre produit dans plus de 80 pays et nous commencerons à discuter.

    Un debile qui pratique le Body Pump depuis 1996 et qui forme plus de 300 instructeurs chaque année à ce programme

    • juillet 10, 2016

      Et bien Pierrick je ressens un peu d’agressivité. Je vous répondrai juste que lesmills est une excellente machine marketing…
      Et que votre argument me semble léger… j’ai le souvenir de dizaines de milliers de personnes ayant acheté des véhicules Volkswagen qui ont été rappelés après s’être fait flouer par la célèbre marque. votre argument du nombre me semble donc un peu léger…
      Parlez moi physiologie, biomécanique puisque vous semblez être un professionnel… et peut-être que je vous parlerai de mes références…
      Que dites vous sur les amplitudes partielles ? Sur le protocole des efforts répétés sur lequel repose le pump et qui ne déclenche pas la sécrétion de m-thor et donc la réponse anabolique ? Ce qui est d’ailleurs mis en lumière par les études .. mais il semblerait que soit vous n’êtes pas anglophone ou que vous êtes encore au temps moyenâgeux ou l’on poussait vers le bûcher les scientifiques qui allaient à l’encontre du dogme..
      Je vous souhaite de gagner beaucoup d’argent avec ce concept
      Sportivement

  8. juillet 10, 2016

    Pour quiconque qui s’y connait un minimum en préparation physique, c’est une évidence que la Bodypump ne sert qu’au début, en tant qui’initiation et encore… C’est surtout bien pour motiver les personnes qui n’arrivent pas à s’en tenir à un programme et à travailler tout seul. Et il n’est pas nécessaire de changer son programme tout les deux mois pour avoir du résultat. Ça c’est des idées reçus. Mais bon il est difficile de remettre en cause ses dogmes… 😉

Write a comment:

*

Your email address will not be published.

Logo_footer   
     © 2016 HOLIFIT | SMART TRAINING
coach sportif montpellier

SUIVEZ NOUS: